Ce projet de Marathon pour l'emploi a vu "officiellement" le jour le 21 juin 2001 dans les Bureaux parisiens du Parlement européen, Bd Saint-Germain par la création de l'Association Marathon TRANS-EUROPA.
Eu égard les quelques courriers de validation figurant en sous-rubrique du Comité de soutien, un long parcours persévérant pour trouver les bonnes marques, a abouti à un 1er financement de       35 000 € par le Conseil Régional du Poitou-Charentes en 2005 (acompte en décembre) et de 52000 € par le le Fonds Social Européen au titre de l'objectif 3, en 2006 (acompte en mai).  
Un parcours - test de 104 km a pu être réalisé le 17 octobre 2006 entre Saint-Jean d'Angély, Rochefort et La Rochelle (avec un Forum pour l'emploi à La Rochelle).
Ce financement des FSE concernait la période 2006-2007, malencontreusement "à cheval" sur 2 contrats de programmes 2000-2006 et 2007-2013.  Début 2007, comme d'autres associations et structures en attente, nous apprenions que l'obtention de l'acompte de la subvention afférente était reporté à une date "indéterminée"  par modification des règles de l’Objectif 3.  A cause de ce décalage inopportun et après 3 mois de maints efforts pour rechercher des sponsors privés à la hauteur de nos objectifs, nous avons été contraints de "jeter l'éponge".
Privés de perspectives en Poitou-Charentes, avec des salariés "sur les bras"et tous les fournisseurs étant réglés, nous avons mis fin à l'association Marathon TRANS-EUROPA, le 23 octobre 2007, au TGI de Saintes (17).
  
Au regard du désastre socio-économique prévisible et pressés de toutes parts (compris par le Tribunal) de ne pas "laisser tomber le projet", nous avons décidé de le repositionner au départ de l'Agglomération nantaise, le 9 mai 2009, après une longue et vaine exploration de la Vendée (limitrophe de la Charente-Mme).
Durant toute l'année 2008, l'instruction et la préparation ont méthodiquement continué dans l'attente de la mise en place de la nouvelle structure juridique de portage. Malheureusement, les conditions n'ont pas été réunies à Nantes (faute d'écoute et de volontarisme suffisants aussi).
Fin 2008, l'arbitrage du Président de la République, du 1er Ministre, ainsi que le soutien de quelques Ministères et de l'armée étaient requis ... en vain (Cf. la rubrique "Coopérations 3 ?").
Fin 2009,  une proposition de collaboration partenaire était sollicitée auprès des élus et des services de l'Etat de Caen, de Caen-la-Mer, du Calvados et de la Basse-Normandie, pour repositionner ce projet au départ de Caen, du "Mémorial de la Paix" ou d'une plage du Débarquement, le 16 octobre 2010 ... confrontés à un nouveau déficit réceptivité et de réactivité.
Cet automne 2010 (et compte tenu des retours positifs en 2002 et 2003, mais insuffisants ... Cf. documents figurant en annexe du "Porteur du projet", rubrique SCIC) ), nous venons de solliciter à nouveau le Conseil Régional, la Mairie de Paris, les Conseils Généraux des 77, 91, 93 et 94, les services de l'Etat afférents, ainsi que quelques organismes utiles pour élaborer "un consensus" (Cf. la rubrique "Coopérations 4 ?").
L'état de catastrophe économique et social prévu, malheureusement "en cours d'accomplissement" et subit par les populations à risque (comme l'angoisse grandissante des "classes moyennes" confrontées à un devenir de plus en plus incertain), a singulièrement changé "la donne", justifiant nos analyses et nos propositions d'actions. 
Elle nous laisse "bon espoir" de pouvoir mettre en place cette édition francilienne pour le 15 octobre 2011 suivant les divers éclairages contenus dans ce site et dans les autres, liés. 
Ce qui explique que cette Croisade européenne pour l'emploi solidaire (avec ses acquis et ses déclinaisons "gagnantes"), reste en attente de certitudes pour recréer son outil de portage avec des partenaires motivés, le 15 janvier 2011, sous la forme d'une "SCIC  Marathon JOB-EUROPA".
 
Par souci de transparence et de "connaissance" pour les futurs sociétaires (comme de "reconnaissance" aussi envers celles et ceux qui ont contribué aux "premiers pas" de cette future "Croisade pour l'emploi solidaire" entre les années 2001 et 2008), vous trouverez ci-dessous les explications complémentaires en cliquant sur la ligne idoine pour visualiser les documents correspondants.