"Déclarer la guerre à la pauvreté" avec une "Croisade pour l'emploi" sous la forme d'un "Marathon pour l'emploi solidaire"
 
"Déclarer la guerre à la pauvreté" incitait naturellement à solliciter un partenariat avec l'Armée, la Fondation Saint-Cyr, etc ... des demandes de collaboration ont donc été adressées à quelques structures ciblées et aux différentes Délégations Militaires Départementales concernées, tant pour établir une approche hybride que pour tenter "une alchimie" avec les Collectivités territoriales et la Société civile (courriers déjà inclus dans la rubrique "Coopérations 3 ?").
 
Pour lire les courriers Cliquez sur la ligne
 
10.  Mise en demeure recommandée à Monsieur Hervé MORIN (Ministre de la Défense) et au Général Jean-Louis GEORGELIN (Chef d'Etat-Major des Armées),
Constat à octobre 2010.
Fin 2009 ... Hormis le courrier encourageant du Colonel Royal (le 26 janvier 2009), force est de constater que "la grande muette" est plus encline à se préoccuper de rapatrier avec éclats ses quelques soldats "tués" dans des opérations fort coûteuses et aléatoires, en Afghanistan ou au Tchad ... que de créer "un deal" avec la Société civile responsable pour essayer de protéger les quelques milliers de jeunes français tenter par les "suicides économiques" face au "non emploi" et au "NO FUTUR" que leurs aînés leur ont méthodiquement fabriqué ... pusillanimité et décadence ?
Quid des résistants ?
Quant à la Fondation Saint-Cyr (au vu du courriel contrarié, voire impoli, reçu de son Directeur Général), elle peut allègrement piétiner sa "Charte" ... que de "la poudre aux yeux" pour jouer à la guerre dans des amphithéâtres, "entre soi" ?
"Les perdants" sont ailleurs ... vae victis !